Travail

Le travail est-il en train de disparaître ? Pourquoi et comment voulons-nous travailler ? Quelles compétences devons-nous acquérir et comment ? Quelles organisations et quelles formes de travail mettre en place ? Quels sont les droits et responsabilités des acteurs économiques ? Quelle autonomie et avec quelles protections ? Quelles institutions, quels acteurs et quelles nouvelles régulations pour un monde du travail en mutation ?

Entreprises, petites et grandes, travailleurs salariés ou indépendants, sous statut ou libérés, issus de secteurs dits « traditionnels » ou émergents, nous sommes tous concernés. Explorons ensemble le travail que nous voulons.

Motif coin large

Le fil

Démission des jeunes générations

Bonne analyse du Huffington Post « Si créer sa propre « start–up » les fait rêver, tant ils sont abreuvés d’exemples illusoires, il semble urgent qu’ils comprennent que l’entreprenariat ne résorbera pas toutes leurs frustrations et en créera même bien d’autres. Le monde de l’entreprise lui a un vrai rôle à jouer pour [les] retenir.« 

Consulter

Le dialogue social à l’épreuve des individualismes

Le travail au XXIème siècle : droit, techniques, écoumène

Conférence d’Alain Supiot, au Collège de France. Un régal !

Consulter

Développons la médiation en matière sociale et expérimentons la médiation-expertise.

« Les médiations dites institutionnelles, qui s’appuient principalement sur l’expertise juridique du médiateur désigné, fonctionnent de longue haleine dans la plupart des secteurs de l’activité économique et sociale, en ce compris celui de la protection sociale complémentaire, et permettent le traitement d’un contentieux de masse. Avec quelques aménagements, leur méthode de fonctionnement est transposable au règlement des litiges individuels du travail. »  Lire la suite de l’article de Xavier Lagarde dans le n°1867 de la Semaine Sociale Lamy.

Consulter

De quelques challenges concernant l’emploi des seniors. Etude comparée.

Some of the key challenges are:
• How do we create a workplace which both attracts and allows the ageing workforce to be productive ?
• How do we retain older workers while ensuring that younger talent can be promoted and given increased responsibilities ?
• How to be “age-blind” – a true meritocracy regarding employees on a performance based system regardless of a person’s age ?
• How do we ensure a “soft landing” for elder workers ?

Consulter

Your Workforce Is More Adaptable Than You Think

« Workers seem to be more adaptive and optimistic about the future than their leaders recognize », étude publiée par la HBR sur la base d’un sondage de 11000 travailleurs a priori menacés par les transitions, menée dans 11 pays différents).

Consulter

L’avenir du travail dépendra en grande partie des choix de politiques publiques opérés par les pays

Le rapport L’avenir du travail – Perspectives de l’emploi 2019, de l’OCDE propose des orientations en matière de réglementation du marché du travail, de formation des adultes, de négociation collective et de protection sociale.

Consulter

« Le bonheur doit être la conséquence d’un travail performant, actif et sensé, et non une condition de performance. », Julia de Funès.

Consulter

Médiation et entreprise : une liberté créatrice de valeur

Le Club des Juristes publie un rapport qui vise à « comprendre les raisons profondes de la relative modestie de l’essor de la médiation dans le règlement des différends« . C’est pour tenter de lever ces blocages, particulièrement importants en droit du travail, que 2IES expérimente un nouveau type de médiation – la médiation-expertise – pour accélérer le règlement des litiges individuels du travail.

Consulter

Les « must-read » de Welcome to the jungle

Une sélection d’ouvrages résumés et autant de points de vue sur les transformations du travail.

Consulter

Pratiques et tendances de la négociation collective entre 2014 et 2016 (DARES)

Intéressante étude de la DARES sur l’état de la négociation collective avant l’entrée en vigueur des ordonnances Travail. Soulignons deux points: 1) le référendum reste peu utilisé mais, lorsqu’il l’est, dans la majorité des cas l’entreprise disposait de représentants du personnel ; 2) dans 8 entreprises sur 10 la discussion prend la forme d’échanges informels, hors du cadre de négociation visant à la conclusion d’un accord. Le compte-rendu de notre atelier donne une bonne idée de la teneur et de la richesse de ces échanges.

Consulter

Ce que nous dit l’usage de la rupture conventionnelle des transformations du marché de l’emploi

Cette étude [PSE Working Paper n°2019-04] montre que les ruptures conventionnelles se sont ajoutées aux anciennes formes de ruptures de CDI, davantage qu’elles ne s’y sont substituées.

Consulter

L’intelligence artificielle peut-elle être créative? Vidéo pédago de Science étonnante

Homme remplacé ou homme augmenté ? Intéressante conférence de Daron Arcemoglu

Mise en oeuvre des ordonnances travail

Selon un « rapport d’étape » publié par France Stratégie, les entreprises se saisissent peu des nouvelles possibilités ouvertes par les « ordonnances travail ». Le document ne propose pas d’explication…

Consulter

Freelancia, Salaria, Solidaria et Hybridia

Cette étude, qui met en scène quatre personnages pour projeter différents scénarios de l’avenir du travail, intègre à la réflexion des éléments qui en sont habituellement exclus: sensations, émotions, affectsdiscours, pratiques, instruments, espace… et propose quatre « athmosphères ».  Les auteurs restent modestes : « nous pensons que l’avenir du travail sera plein de surprises et entrelacera de façon créative les évolutions que nous venons d’esquisser« .

Consulter

Les livreurs à vélo sont-ils indépendants ou salariés ?

Réponse de la Cour de cassation : salariés ! car « l’application était dotée d’un système de géo-localisation permettant le suivi en temps réel par la société de la position du coursier et la comptabilisation du nombre total de kilomètres parcourus par celui-ci ; la société disposait d’un pouvoir de sanction à l’égard du coursier ».

Consulter

La négociation collective, c’est-à-dire le fait de déléguer à des partenaires sociaux représentatifs le pouvoir de définir la norme juridique fait, en France, l’objet d’un procès en légitimité. L’idée même qu’il puisse y avoir, dans une matière aussi sensible que celle du droit social, une source de droit distincte de la loi à la main de syndicats et d’organisations n’ayant aucune formation juridique ou connaissance des grands principes de notre droit apparaît à beaucoup de juristes et de responsables politiques comme une incongruité. Il existe ainsi au sein de notre société des mécanismes correcteurs qui systématiquement réduisent, sous couvert d’un encadrement nécessaire, le champ de la négociation collective.

« La négociation collective, le travail et l’emploi », rapport de J.-D. Combrexelle, septembre 2015, p.33-34.

 

Consulter

« On s’est vite rendu compte que les femmes y réussissaient généralement mieux que les hommes »

Quelles compétences seront nécessaires à l’exercice des métiers de l’enseignement, du droit, de l’industrie et de la médecine ? Savoir discuter du travail, gagner en équipe, prendre soin de chacun, faire face aux imprévus… Et si en « 2038, le robot rempla[çait] l’homme, mais pas la femme » ? Thierry Weil se projette 20 ans en avant, dans la peau d’un ingénieur de l’industrie, pour brosser un tableau des compétences de demain.

Consulter

« L’utilisation performante des technologies les plus avancées nécessite certaines formes de flexibilité organisationnelle qui peuvent être contrariées par des régulations trop lourdes sur le marché du travail ».

A. Bergeaud, G. Cette et R. Lecat, « Le Bel Avenir de la croissance. Leçons du XXe siècle pour le futur », Odile Jacob, 2018.

Consulter

Déclassement, faible attractivité, manque de compétitivité : les risques d’un coût élevé du travail qualifié

Les risques d’un coût élevé du travail qualifié

« La première étape, si nous voulons entrer pleinement dans la nouvelle ère, est de réformer nos institutions, nos règles et nos manières de penser. Il faut ainsi accepter de désinstitutionnaliser et de dérégler. Les trois principales institutions qui doivent évoluer en ce sens sont l’entreprise, l’Etat et l’école. »

Michel Hervé

Consulter

59 %

des salariés pensent que « l’Etat doit faire confiance aux entreprises et leur donner plus de liberté ». C’est un des résultat du Baromètre annuel du dialogue social du CEVIPOF. Décortiquant l’étude, MM. Foucault et Groux montrent que la préférence exprimée pour la négociation et le contrat, au détriment de la loi, est le reflet d’une défiance à l’égard de toutes formes de représentativité.

5,5%

C’est le taux de conciliations réalisées par les conseils de prud’hommes (en 2013) ! D’autres voies existent : testons-les.

Consulter

« I want to break free »: quel sera l’impact de ce nouvel imaginaire et l’importance de ces sorties de route du salariat ?

Monique Dagnaud brosse un intéressant tableau des « incertitudes [qui] ennuagent l’avenir de l’emploi« . « Face à l’avenir radieux promu dans des sphères élitistes s’oppose une réalité plus nuancée. Pour autant, les nouvelles générations adhèrent au projet hédoniste du travail « , même parmi les individus dotés de moindres atouts scolaires. Cela emporte de multiples conséquences.

Consulter

Nous n’avons aucune idée de ce à quoi ressemblera le marché du travail en 2050

Qu’apprendre et comment apprendre pour se préparer à l’inconnu ? Pour Yuval Noah Harari (auteur de Sapiens puis Homo Deus) , « forget programming – the best skill to teach children is reinvention ». Extraits de son dernier ouvrage 21 Lessons for the 21st Century à lire sur Wired.

Consulter

Que sont les « solutions quaternaires » ?

61%

des dirigeants n’envisagent pas de recourir plus souvent à la négociation d’accords principalement parce qu’ils n’ont pas identifié de besoin ou ont d’autres priorités.

Et si les entreprises pouvaient négocier sur les sujets qui les intéressent vraiment ?

Consulter

4 dirigeants sur 5 n’en savent rien du tout !

Sujet de négociation d’entreprise ou de branche ?

Les ordonnances « Macron » ouvrent certes davantage de possibilités de négocier. Mais le système reste difficilement compréhensible, notamment pour les dirigeants de petites et moyennes entreprises.

Consulter

Entreprises et freelances, quelles relations, quel avenir ?

Le point de vue de Malt, plateforme de mise en relation de freelances et d’entreprises.

Consulter

Pour prendre la mesure de la contestation qui s’installe sur les décombres du modèle d’après-guerre, nous vous invitons à lire le remarquable portrait de la France qui vient, de Thierry Pech.

Consulter

« Pour survivre, le dialogue social devra évoluer, et peut-être se réinventer aussi, afin de mieux refléter les préoccupations et les configurations particulières des « outsiders », petites entreprises, salariés titulaires de contrats atypiques, des indépendants, etc. »

Sandrine Cazes et Stéphane Carcillo

Consulter
Voir plus d'éléments

Newsletter Travail

Motif large